Benin

Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA)

Le Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA) est mis en oeuvre pour opérationnaliser la composante 2 du Programme Régional de Dialogue et d'Investissement pour le Pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest (PREDIP). Le PREDIP est conçu dans une approche régionale avec un objectif général de renforcer la contribution du pastoralisme et de la transhumance transfrontalière à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au développement socioéconomique équitable et à l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest.
PRODIATA a pour objectif général de contribuer à long terme à faciliter une transhumance transfrontalière apaisée et à améliorer la nutrition des populations côtières et pastorales. L’objectif spécifique du projet est d’impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux en réduisant les risques de conflits et en améliorant la sécurité alimentaire. De façon spécifique, le projet viser à impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des
ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux pour une réduction des risques de conflits et l’amélioration de la sécurité alimentaire. Read More...

Learning from Youth in West Africa in COVID-19

In July 2020, volunteers from the West Africa CARE Youth Network decided to learn more about what young women and men are experiencing in COVID-19, and how that should shape CARE’s response and our advocacy interests. This team interviewed 128 young people between the ages of 15 and 35 in 8 countries. 86 of the young people (67%) were young women. Volunteers used Whatsapp messages, phone calls, and recorded interviews to let young people tell their own stories. With a few guiding questions, and using ONA as a platform to structure and analyze the responses, the team has been able to see regional trends and individual stories that must shape humanitarian response to COVID-19 and recovery efforts in way that include young people—especially young women, meet their needs, and value their voices and leadership.

Interviewers had a set of questions from CARE’s Rapid Gender Analysis toolkit, where they asked young people about the biggest impact COVID-19 has in their lives, their biggest need right now, how they are responding to COVID-19, and what are their hopes for the future. Listening to their answers, interviewers categorized the responses based on a pre-set list of options also from the RGA toolkit.
Read More...

West Africa COVID-19 RGA May 2020

As of mid-April 2020, the number of confirmed COVID-19 cases in Africa is relatively low. That said, there has only been limited testing in Africa, leading many experts to be concerned that Africa could still experience outbreaks on, or beyond, the scale experienced in other regions. Governments are imposing restrictions on movement to reduce the risk of potential outbreaks, and this is directly impacting the ability of humanitarian actors to provide necessary assistance. At the same time, some governments, notably the governments of Mali and Niger, are also expanding their safety nets to help people respond to COVID-19 and its impacts.
CARE’s Rapid Gender Analysis draws from CARE’s deep experience in the region, and from interviews with 266 people across 12 countries. It points to serious ongoing economic, health, and financial impacts that will be especially severe for women. It also paints a mixed picture of impact on women’s rights. Special concern is paid to encroaching limitations to women’s access to resources, as well as to their representation and participation in formal decision-making; increased incidents of gender-based violence. These worrying
observations are accompanied by hopeful examples of women leading the response to the COVID-19 crisis and finding ways to negotiate equitable relationships with men in their communities, as well as with their husbands/male partners at home. Read More...

Evaluation à mi-parcours du Projet « Partenariat Contre le Trafic, l’Exploitation des Enfants et les Violences faites aux Filles aux Femmes (PACTE pour les Enfants et les Femmes) »

L’évaluation du Projet « Partenariat contre le Trafic, l’Exploitation et les Violences faites aux Filles et aux Femmes (PACTE pour les Enfants et les Femmes) » a fait ressortir les points suivants.
D’un point de vue pertinence, les objectifs du projet PACTE sont en phase avec ceux de la Politique Nationale de Protection de l’Enfance (PNPE) et répondent à des problèmes existants bel et bien dans les communautés :
 Pour 90% des personnes enquêtées, les phénomènes de trafic, d’exploitation et de violences faites aux filles et aux femmes sont effectivement une réalité, et 47% estiment que cela existe bel et bien dans leurs localités ;
 80% reconnaissent les phénomènes de trafic, d’exploitation et de violences faites aux filles et aux femmes comme des fléaux et trouvent qu’il faut s’en préoccuper.
Un an et demi après le début de la mise en oeuvre, l’évaluation révèle aussi que l’arsenal d'acteurs s’investit selon leurs domaines de compétence et parcelles de pouvoir à l’exercice d’éradication des phénomènes de trafic des enfants et des violences basées sur le genre identifiés dans les zones :
 Les acteurs impliqués dans la mise en oeuvre sont bien emmaillés sur les espaces couverts.
 Les groupements AVEC installés par les équipes des ONG et OSC partenaires de CARE Bénin/Togo dans les communes d’intervention du projet sont des creusets d’échanges qui facilitent la mise en oeuvre des activités du projet.
 186 leaders ont une bonne connaissance du projet et 6% sont impliqués dans la dénonciation des cas de violence envers les enfants et les femmes dans leur communauté. Read More...

Etude de base du Projet PACTE

Suite à de nombreuses études au Bénin, il a été révélé qu’au moins 7882 enfants vivent en situation d’exploitation dans les marchés ; 7,2% sont victimes de rapts et séquestrations ; 1,4% sont violées et harcelées sexuellement et 89% font l’objet de traite.
CARE est une Organisation Non Gouvernementale qui intervient au Bénin depuis 1999. Grâce au financement de l’Union Européenne, CARE BENIN/TOGO met en oeuvre le projet « Partenariat Contre le Trafic, l'Exploitation des Enfants et les Violences faites aux Filles et aux Femmes » (PACTE) qui vise à contribuer à l'éradication de l'exploitation et des violences envers les enfants et les femmes au Bénin.
Le projet PACTE intervient dans quatre (04) départements, à raison de deux communes par département : Karimama, Malanville, Kalalé, Nikki, Djougou, Ouaké, Kétou et Pobè.
Pour apprécier les changements induits par le Projet, CARE a initié l’étude pour (i) identifier la valeur de base des indicateurs et(ii) analyser les connaissance, attitudes et pratiques sur la question du trafic, l’exploitation des enfants et les violences faites aux femmes et aux enfants. Read More...

Pilote d’Apprentissage sur la réplication des AVEC (VSLA multiplier Learning Pilot)

Pour mieux comprendre l’effet multiplicateur des modèles de réplication de FaFa Wa, une proposition pilote d’apprentissage a été soumis au fond flexible des départements Programs et Operations Internationales (IPO) et Programme pour le Partenariat et l’Apprentissage (Program Partnerships and Learning : PPL) et a obtenu un avis favorable.

Ce pilote d’apprentissage a pour but de comprendre :
1. L ‘ampleur (%) de l’effet multiplicateur des FaFa Wa sur la composition des groupes et les résultats découlant de la participation des VSLA après la fin des projets ;
2. La performance de groupements après la fin des projets (positive ou négative) ;
3. L’effet multiplicateur du modèle de réplication de l’initiative ‘’Bombe des Catalyseurs’’ sur la composition des groupes, et les résultats découlant de la participation des FaFa Wa.
Read More...

ACCES

L’initiative ACCES, a été mise en oeuvre dans les départements du Borgou et l’Ouémé du 1er septembre 2011 au 31 décembre 2016. Au cours de cette période, quatre composantes ont été exécutées en collaboration avec les acteurs étatiques, les partenaires communaux et l’institution Eau et Assainissement par l’Afrique (EAA) à travers la conduite de différentes activités liées aux résultats du cadre logique de l’intervention. Read More...

ACCESS Evaluation 2017

The ACCES Initiative is a project cofinanced by the European Union, CARE France, the Mairie of Paris, and ten communes in the Ouémé and Borgou departments of Benin. The primary promotor and implementer of the project was CARE International Benin/Togo and the targeted communes were Kalalé, N’Dali, Nikki, Pèrèrè, Tchaourou, Adjarra, Adjohoun, Akpro-Missérété, Bonou, Dangbo. The project lasted five years,with the goal of significantly improving access to infrastructure and services related to water, sanitation, and hygiene for 80 villages, 32 schools, and 10 health centers in ten rural communities of Benin. This was done through the construction and/or rehabilitation of water pumps and the extension of gravity schemes, the installation of incinerators in health centers, and the installation of latrines, trashcans, and urinals in primary schools. Additionally, trainings in management of the new installations were given to local actors and committees to foster self-reliance and local management, and Community Led Total Sanitation was used by facilitators to build demand for sanitation and to decrease or eliminate the practice of open defecation. Read More...

PROJEUNES—Prévenir les mariages précoces et forcés au Bénin

This report presents key findings of the baseline data collection conducted in Benin, for the PROJEUNES project, between July and August 2018. PROJEUNES is a 3 year project, funded by Global Affairs Canada, to promote sexual reproductive health and rights for adolescent girls and boys and young women and men in Benin. (86 pages) Read More...

Programme « Autonomisation des Femmes et des Filles » Initiative ‘‘TEMPS’’ – Travaillons Ensemble contre les Mariages Précoces

Baseline Study report for the TEMPS project (Travaillons Ensemble contre les Mariages Précoces) implemented IN BENIN with funds from Global Affairs Canada by CARE Canada/CARE Benin/CARE Mali. CEFM project. Official title with Donor: «Initiative conjointe de prévention et d’atténuation des effets du mariage précoce forcé dans les zones à fortes prévalences au Bénin et au Mali » [67 pages] Read More...

Filter Evaluations

Clear all