End of Project evaluation

Gender Equality and Women’s Empowerment Programme, GEWEP II 2016 – 2018 Burundi, Rapport de l’évaluation finale, Mars 2019

L’évaluation finale de GEWEP II (programme d’autonomisation des femmes exécuté depuis 2016 dans 7 provinces du Burundi et finance par NORAD via CARE Norvège) avait pour objectif de mesurer les progrès réalisés mais aussi les gaps qui restent à accomplir pour que le groupe d’impact (les femmes de 15-64ans de la zone d’intervention jouissent d’une autonomisation économique, sociale et politique effective. L’évaluation a permis une étude comparative entre la situation de référence (telle que présentées dans le rapport de l’étude de base) et la situation finale issue de l’analyse des données collectées sur terrain au mois de janvier 2018. La collecte des données pour l’évaluation finale a été faite sur un échantillon, quantitatif, représentatif de 774 personnes dont 406 femmes et 368 hommes. En plus de ces données quantitatives, des informations qualitatives ont été collectées auprès des groupes cibles et autres informateurs clés. Read More...

Gender Equality and Women’s Empowerment Program II (GEWEP II) 2016-2019 DRC Endline

Read More...

Mali Gender Equality and Women’s Empowerment Programme II (GEWEP II) 2016-2019

Ce rapport est le fruit d’un long processus ayant impliqué différents acteurs, de la phase de conception à la phase de production du rapport. Au vu de la situation sécuritaire, la collecte d’information n’aurait pas été possible sans le soutien et la participation des autorités locales et des communautés des régions de Ségou, Mopti et Tombouctou. Nous tenons ici à leur adresser notre profonde gratitude.
Les résultats clés de l’évaluation finale de GEWEP II sont présentés par domainesthématiques transversaux.
 Le renforcement de la société civile
Cette deuxième phase du projet a entrainé des changements importants dans la capacité des partenaires qui ont bénéficié des assistances techniques de CARE Mali. Cette assistance a engendrée la consolidation du leadership, la gouvernance, la gestion stratégique et gestion financière des ONG partenaires du projet. Globalement les partenaires ont une vision claire de leur structure, un plan stratégique à long terme, un personnel dédié à la gestion financière et un mécanisme de rédevabilité. Read More...

Outcome Harvesting evaluation OIKKO (Unity): Bangladesh

OIKKO (Unity in Bangla) was a 3 year project (March 2015 – February 2018) delivered by CARE Bangladesh with support from CARE Austria, with funding from the European Union and the Austrian Development Agency. The overall objective of the project was: a strong and united civil society promotes the implementation of fundamental labour rights in the ready-made garment (RMG) sector in Bangladesh.
OIKKO was implemented through the following actors: CARE Bangladesh and 3 partners Sheva Nari O Shishu Kallyan Kendra (SHEVA, Gazipur), Agrajattra (AJ, Chittagong), and Karmojibi Nari (KN).
The main interventions of the project were:
• Forming solidarity groups of women RMG workers known as EKATA (Empowering Through Knowledge and Transformative Action).
• EKATA members with a high leadership potential were selected to form larger Community Worker Associations (CWA) to facilitate engagement and participation in trade unions and federation.
• Form Community Support Groups to help foster a supportive environment for the project.
• A national platform to engage civil society.
• Gender sensitisation training for trade union and federation leaders.
• Publications including commissioned research on, for instance, minimum wage.
• A national convention to take stock of OIKKO and share achievements. Read More...

EVALUATION FINALE DU PROJET USAID/NUTRITION – WASH DANS LES REGIONS DE KOULIKORO, SEGOU ET MOPTI

La Mission de l'Agence américaine pour le développement international au Mali (USAID/Mali) à travers l’ONG Care Internationale a confié à Kurugan Fuga Consulting l'évaluation finale du projet USAID/Nutrition et Hygiène dans les régions de Koulikoro, Ségou et Mopti au Mali. Au terme de ce programme qui s’étalait sur une période d’exécution de 5 ans allant d’octobre 2014 à septembre
2018 prolongée en 2019, son évaluation finale s’imposait. La présente étude vise, en effet, à évaluer l'efficacité de la stratégie nutritionnelle intégrée de l'IRP combinant nutrition, agriculture, eau, assainissement et hygiène (WASH) pour améliorer l'état nutritionnel des femmes enceintes et allaitant et des enfants de moins de 2 ans.
Matériels et méthodes
Une étude évaluative de type avant/après selon un échantillonnage stratifié en grappe à trois degrés combinant une approche quantitative et qualitative auprès d’un échantillon de 1041 ménages comptant 1204 enfants de moins de 5 ans a été réalisée. Les résultats ont été présentés par leurs proportions et leurs moyennes. Le test de Chi² de Person a été utilisé pour la comparaison des moyennes avec un niveau de confiance de 95% et un risque d’erreur de 5%. Une différence statistiquement significative était observée lorsque le p value était inférieur à 0,05. L’Odd ratio a été calculé pour déterminer le degré de dépendance ou de survenue des facteurs
étudiés. L’étude a été approuvée par le comité éthique de l’INRSP. Read More...

Evaluation Finale “Dans les Zones de Feed the Future” du Projet USAID/Nutrition et Hygiène/ CARE dans la Région de Mopti – Mali.

Health International (FHI 360), International Rescue Committee (IRC), CARE International au Mali avec son partenaire malien l'ONG Yam-Giribolo - Tumo (YA -G- TU) - (Association pour la Promotion de la femme). L'objectif global du Projet est d'améliorer l'état nutritionnel des femmes et des enfants, avec un accent particulier sur le renforcement de la résilience à travers la prévention et le traitement de la malnutrition, tout en ciblant la «fenêtre d'opportunité» de 1000 jours de la période de conception de l'enfant jusqu'aux deux premières années de sa vie; et cela dans neuf (9)) districts sanitaires, dont Nara (région de Koulikoro), Niono (région de
Ségou), Mopti, Bandiagara, Bankass, Tenenkou, Youwarou Djenné et Koro(région de Mopti). Initialement, trois (3) objectifs stratégiques étaient assignés au projet USAID/Nutrition Hygiène, que sont : (i) accroître l'accès et la consommation d'aliments diversifiés et de qualité, (ii) améliorer la nutrition et les comportements liés à l'Hygiène et (iii) accroitre l’utilisation des Services à Haut Impact en Nutrition et en Eau, Hygiène et Assainissement. En mai 2016, le projet a bénéficié d’un fond additionnel qui a permis de renforcer les activités au niveau de l’objectif stratégique 1 et d’ajouter un quatrième objectif stratégique, qui consiste à « Contribuer au renforcement de la capacité institutionnelle et opérationnelle de la DNACPN1 pour la mise en oeuvre de la stratégie post FDAL (Fin de la Défécation à l'Air Libre) au Mali». L’objectif de cette évaluation finale est d’apprécier le niveau d’évolution des indicateurs du
Projet entre l’étude de base et étude finale. De façon spécifique il s’agit d'évaluer les niveaux actuels des indicateurs agricultures, les indicateurs Santé/Nutrition/WASH d’une part, et d’autre part, de mesurer l’impact des émissions radiophoniques sur les communautés
bénéficiaires.
De façon globale des résultats forts encourageants sont notés, car la plupart des indicateurs ont connu des améliorations par rapport à leur valeur de base en 2016. Read More...

Myanmar Endline Report Gender Equality and Women’s Empowerment Programme II 2016-2019

Project name: Gender Equality and Women’s Empowerment Programme (GEWEP) II
Project period: 2016-2019
Number of people that have been directly reached: 4,429 Female and 2,305 Male
Myanmar endline / baseline report submission: 31st March 2019
Result highlights for GEWEP II in Myanmar
Sex Workers in Myanmar (SWiM) is growing. SWiM advocates for the rights of fellow sex workers by advocating for amendment of the 1949 Suppression of Prostitution Act, a law that punishes and fines prostitution, putting sex workers at increased risk. With the contribution from SWiM and other stakeholders, the Ministry of Social Welfare, Relief and Resettlement has been drafting a new law. The draft law is expected to be submitted to parliament by the end of 2019.
More than a hundred brothels have been lobbied to promote safer work environment for female sex workers using a minimal standard checklist. The minimal standard includes provision of condoms, and hygiene and sanitary materials for both clients and female sex workers. It also needs the brothel owners/managers to allow sex worker to go out for regular medical check-up.
58% of the endline survey respondents are members of one or more self-help groups. Participation in self-help groups develops sense of social inclusion among the sex workers. This is important, as sex workers are greatly discriminated in the general community and often excluded from the social activities in the general community.
During the survey, a subset of men – who were partner of, have work relationship with, or are somehow related to FSWs – showed aggressive attitudes towards their intimate partners. These attitudes may be linked to high incidence of violence against female sex workers. More exploration on this finding and more targeted engaging men activities are suggested for future programs. Read More...

Mawe Tatu English Summary of Endline Evaluation

This summary presents key findings of the endline study contucted to evaluate the effectiveness of the "Mawe Tatu" (M3) program in North and South Kivu Provinces of the Democratic Republic of Congo. The M3 project was implemented to improve the household economy of vulnerable groups, to reduce gender-based violence through improving equity in gender relations; and to improve sexual and reproductive health among women, men, and youth.
Guiding questions included:
1. Did the household economy, and the socio-economic situation of women improve as a result of the introduction of VSLAs?
2. Did men get successfully engaged to support women’s economic autonomy, to reduce gender-based violence, and to support women in their decisions about their sexual and reproductive health?
3. Were young women and men empowered to take healthy decisions for their sexual and reproductive life?

Full evaluation (in French) here: http://www.careevaluations.org/evaluation/mawe-tatu-evaluation-finale-phase-i-et-etude-de-base-partielle-phase-ii/ Read More...

MAWE TATU Évaluation Finale Phase I et Étude de base partielle phase II

Ce rapport est le livrable final de l’évaluation finale phase I du projet Mawe Tatu et l’étude de base phase II du projet.
Pour rappel, Mawe Tatu est un projet financé par le gouvernement néerlandais (de Décembre 2015 à Mai 2019) et mis en oeuvre dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. L’objectif général du programme est que, d’ici 2019, les femmes, les hommes et les jeunes (hommes et femmes) des cinq territoires concernés du Nord-Kivu et du Sud-Kivu deviennent des acteurs clés dans la promotion de relations plus égales entre hommes et femmes qui empêchent les VBG(Violences basées sur le genre), favorisent une meilleure gestion économique des ménages et des comportements plus sains en matière de santé sexuelle et reproductive (tels que la planification familiale, dans une perspective trans-générationnelle).
Trois résultats contribuent à atteindre cet objectif :
• 23 900 femmes, organisées en associations villageoises d'épargne et de crédit (AVEC) et en réseaux AVEC (RAVEC), améliorent leur statut social et économique et influencent la promotion et l'application de leurs droits,
• 10 000 hommes adoptent des attitudes et des comportements qui contribuent à améliorer les relations de pouvoir et à réduire la violence sexiste,
• 24 655 filles et garçons développent des relations saines et travaillent ensemble pour promouvoir l'égalité des sexes.
Les responsabilités des organisations sont liées aux trois résultats du projet et sont définies comme suit :
• CARE Nederland était responsable de la gestion des contrats et du contrôle de la qualité
• ADJ était responsable du résultat 1 relatif à l’autonomisation des femmes,
• COMEN était responsable du résultat 2 et de la partie du résultat 3, centrée sur les hommes et les garçons s'engageant dans une masculinité positive et luttant contre la violence sexiste.
• CARE RDC était responsable de la partie du résultat 3, axée sur l’éducation sexuelle complète (CSE), et
• Swiss TPH en charge du suivi et de l'évaluation ainsi que de la recherche opérationnelle Read More...

Enhancing holistic emergency GBV prevention, response and mitigation intervention in conflict affected communities in South Sudan

This report provides an independent evaluation of the project on Enhancing Holistic Emergency GBV Prevention, Response and Mitigation Interventions in Conflict Affected Communities of South Sudan. A UNICEF supported Gender and Protection Project in Twic East and Duk Counties of Jonglie State. The overall objective of the project was to ensure that vulnerable women and girls have increased access to life saving multi-sectoral GBV response and prevention services. The project was implemented by Care in South Sudan with funding from UNICEF. This was an emergency response project with a specific focus on GBV case management and psychosocial support. The project had a survivors’ centered approach as an integral part of the response to GBV incidents. The gender progress assessment focused on the effectiveness including Knowledge Attitudes and Practices (KAP) towards GBV, efficiency, the potential impact and sustainability and lessons learnt from the GBV and protection program in Jonglei.
The evaluation used both quantitative and qualitative methods. The primary data collection methods included: (i) Questionnaire administered to 150 households in Panyogor, Kongor Nyuak, Pakeer in Twic East and Ageer in Duk. (ii) Key Informant Interviews (KIIs) with key stakeholders such as: the Department Relief and Rehabilitation commissioner, health, justice, protection, women leaders and Care Staff. (iii) Focus Group Discussions (FGDs) were conducted with project beneficiaries (women, men, boys and girls). FGDs with 12 participants each were conducted in each of the five sites - two FGDs for girls, two for women, one for boys and also for men; (iv) relevant documents were reviewed for triangulation purposes. In total, 531 respondents participated in the GBV assessment including 21 key informants, 360 FGD participants and 150 household heads. Read More...

Filter Evaluations

Clear all