Education

TVET and Higher Education for Boosting Road Infrastructure Development and Growth of Energy Services (THE BRIDGES) Project Final Report

CARE Somalia/Somaliland was funded by the European Union (EU) to improve the technical skills of the youth in roads and energy service sectors. The Technical and Vocational Education Training (TVET) and Higher Education for Boosting Road Infrastructure Development and Growth of Energy Services (THE BRIDGES) project aim to support the Government of Somalia/Somaliland plans to enhance inclusive economic growth and reduce poverty. The project aims to assist in the development of high-quality skills both for gainful employment and sustainable economic development. To meet labor demands in road infrastructure and energy sectors, the project further aims to strengthen TVET and Higher Education (HE) to offer high-quality solutions responsive to the changing market situations in the selected priority sectors of the economy. Given the increasingly dynamic employment market in Somalia/Somaliland, there is a need for high-quality competency-based skills development. The BRIDGES project sought to enhance the development of national and local capacities of TVET, and Higher Education linked to the road infrastructure and energy sector services. This is intended to be accomplished through the strengthening of institutional capacities in addition to aligning skills training to standardized international frameworks. Read More...

Les rêves des jeunes nigérien (nes) entre précarité, incertitude et Espoir

Au Niger, la Cellule d’Analyse des Politiques publiques et d’Évaluation de l’action Gouvernementale (CAPEG), a publié les résultats d’une étude d’envergure nationale pilotée par l’Unité Études et Recherche de la CAPEG. Cette étude sur les aspirations des jeunes a fait ressortir des points saillants qu’il faut nécessairement prendre au sérieux. Titre illustratif, il ressort clairement que les attentes des jeunes d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes que celles des jeunes d’antan. L’étude a fait ressortir des connaissances capitales sur les dynamiques de jeunesses au Niger. Les résultats de l’étude interpellent toutes les institutions en charge des questions de jeunesse donc dont CARE pour la mise en œuvre des recommandations clef. C’est pour marquer cette volonté et prouver avec Evidence que l’avenir de la jeunesse est un axe stratégique important pour CARE International qu’une collecte de données plus qualitative dont les cibles sont les jeunes a été lancée dans l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest. Les résultats des données et histoires recueillies confirme davantage plusieurs conclusions de l’étude conduite par le CAPEG notamment celle où il faut investir sur les jeunes. Pour paraphraser M. KOFI Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies qui disait : ‘’Personne ne nait bon citoyen ; aucune nation ne nait démocratique. Mais pour tous deux, il s’agit plutôt de processus en constante évolution. Les jeunes doivent être inclus dès leur naissance. Une société qui se coupe de sa jeunesse se coupe de sa source de vie et se condamne à mort’.’ Read More...

KIWI kids – Kids Welcome Initiative: Life skills, education and the promotion of integration of refugees in primary schools in Germany

Seit Anfang 2015 sind mehr als eine Millionen Menschen neu nach Deutschland gekommen. Rund 40 Prozent der Zugewanderten befinden sich im schulpflichtigen Alter. Anders als in höheren Altersgruppen ist in diesem Alterssegment der Anteil von Mädchen gegenüber Jungen gleich hoch. Damit können in diesen Altersklassen insbesondere zugewanderte Mädchen gestärkt und gefördert werden. Studien zufolge sind Schulen mehrheitlich noch nicht ausreichend auf die Herausforderung der Arbeit mit zugewanderten Schüler*innen vorbereitet (z.B. IQB-Bildungstrends 2018). Dafür benötigen Lehrkräfte insbesondere interkulturelle Kompetenzen. Diese neue Situation verlangt von allen in Deutschland lebenden Menschen vermehrte Anstrengungen aufeinander zuzugehen. Ein gutes Zusammenleben macht es erforderlich, die Selbstwirksamkeit von (zugewanderten) Menschen zu stärken und sie zu aktiven Mitgestaltenden der Gesellschaft zu machen. Daraus folgt, dass der Zugang zu Integration und gesellschaftlicher Teilhabe über die Sozialisationsinstanz „Schule“ nicht früh genug erfolgen kann. Das KIWI kids-Projekt setzt dort an.

KIWI steht für die Begriffe „Kultur“, „Interkulturalität“, „Werte“ und „Initiative“. Ziel des KIWI kids- Projektes ist es, durch Soziales und Interkulturelles Lernen die Integrationspotentiale sowie das Engagement von Kindern mit Flucht- oder Migrationsgeschichte und deren Lehr- und Fachkräfte nachhaltig zu stärken. Damit werden Klassen- und Schulgemeinschaften bei einer nachhaltigen, diversitätssensiblen Öffnung und Schulentwicklung unterstützt. Ein besonderer Fokus des KIWI kids- Projektes liegt dabei auf dem Empowerment von Kindern, der Stärkung ihrer Selbstwirksamkeit sowie dem Abbau von Diskriminierung zwischen Kindern diverser kultureller Identitäten. Read More...

Aprendemos +, Crecemos y Emprendemos Siempre

El presente documento describe los resultados de la evaluación final de la propuesta de Implementación del Servicio Educativo en IIEE multigrado de Amazonas y Cajamarca realizado por encargo de CARE Perú con el propósito de medir el impacto y resultados del proyecto; así como los efectos logrados en los escenarios donde se implementó la intervención.

Este proyecto ha sido ejecutado por CARE Perú y el Ministerio de Educación -MINEDU a través de un acuerdo que busca desarrollar una propuesta para mejorar el servicio educativo rural, con el fin de contribuir al logro de los aprendizajes a través de la innovación educativa. El periodo de ejecución del proyecto ha sido entre los meses de agosto a diciembre del 2019 en 59 IIEE focalizadas por el MINEDU, en el ámbito de 5 UGEL, localizadas en las regiones de Amazonas y Cajamarca, y dirigida a 1215 estudiantes, 96 docentes y 59 directivos. La propuesta basa su intervención en tres componentes: Pedagógico, de gestión y soporte. Read More...

Baseline Evaluation: Partners for Learning – P4L

Key results of the project evaluation

In the P4L intervention areas, we estimated that approximately 5.7 % 1 of children are out of school girls and boys (OOSGB) who come from most rural households (72%), in female-headed households (63%), and extremely poor and their education expenses consume a large part of their global expenses (59%). Most of the surveyed OOSGB are between the ages of 7-14 (66%) without a large difference regarding their sex (girls or boys).

The dropout situation was measured; it is estimated to at a level of 3% mostly in the rural areas (77%) and more frequent among older children from 15-17 years (6.6%). The reasons for non-enrollment or dropout are varied and among others we will mention: High domestic workload for the children; Children’s participation in agricultural activities; Lack of economic means to pay fees, material, textbooks, shoes, and/or uniform; Lack of identification documents (baptismal certificate / birth certificate / national ID) for enrolment; Repeated teacher absences, caused often by strike; Hunger (absence of school feeding program); Distance between home and school.

Main recommendations / perspectives

Considering the results obtained from the data analysis some keys actions are recommended such as more campaigns for providing a ID document to each children; more awareness campaigns to reduce children’s workload until the total elimination of the child labor exists; more awareness activities for enrolling children at the normal school age (5-6 years) regardless of their sex; sensitization for parents around community-based retention and consistent attendance of their children at school; and by increased support to families to raise their household income. Read More...

RAPPORT DE L’EVALUATION DE BASE EGRA: Projet Haïti Gagne, Lire, Ecrire et Réussir

Cette évaluation de ligne de base du projet a été conduite entre mai et juin 2017 par le personnel de suivi et évaluation du projet avant le démarrage des activités à fort impact sur les bénéficiaires. Cette évaluation s’est donnée pour but de prendre un instantané de la situation dans les écoles partenaires avant le début réel des activités. Cet instantané s’est focalisé sur la capacité des enfants à lire et à écrire et sur l’offre scolaire au niveau des écoles partenaires. De ce fait, 4 types d’enquêtes ont été réalisées :
- Une évaluation EGRA pour mesurer la capacité des enfants à lire et à écrire. Cette évaluation a été conduite auprès de 1337 élèves (49% de garçons et 51% de filles) choisis aléatoirement dont 649 élèves du Nord venant de 19 écoles et 688 élèves du Sud’Est venant de 20 écoles.
- Une enquête auprès des professeurs avec un guide d’observation en salle de classe (Stallings Classroom SnapshotObservation System) et un questionnaire pour interviewer les enseignants.
- Une enquête au niveau des écoles visitées avec un guide d’observation de l’état infrastructurel de l’école et un guide d’interview pour le directeur.
- Une enquête auprès des inspecteurs à travers un guide d’interview. [50 pages] Read More...

Informe de Diagnostico Inicial Proyecto Esperanza Para Mujeres Jovenes

Initial assessments for parents, girls from third – sixth grade, and girls with learning disabilitie... Read More...

Évaluation Multisectorielle Conjointe Des Besoins Des Populations Hotes, Deplacees Et Retournees Dans La Region Du LAC

La région du Lac, l’une des plus vulnérables du Tchad, fait face depuis le début de l’année 2015 à un déplacement massif des populations réfugiées, retournées et déplacées internes. En fin d’août 2015, les chiffres croisés de OCHA1 et HCR donnent à 84 898 le nombre des hommes et femmes déplacées dans la région. A ce chiffre s’ajoutent quelques 14 000 personnes déplacées internes installées en septembre autour de Ngouboua. Le caractère dynamique des déplacements et le problème d’accès à certaines zones rend difficile la maitrise du nombre des déplacés qui selon la CNARR atteindrait 127 000 personnes.

Les personnes déplacées ont fui les enlèvements, les assassinats odieux, les abus sexuels et autres pratiques esclavagistes perpétrées par les membres de la secte Boko Haram sur les hommes, les femmes, les filles et les garçons dans le Nord Nigeria et les villages tchadiens qui leurs sont frontaliers.

Les réfugiés sont accueillis au niveau du camp de Dar Es Salam alors que les retournés et les déplacés internes sont répartis dans quelques 19 sites d’accueil et communautés hôtes dans les zones de Bol et Bagasola. Cette dernière accueille presque 40% de son effectif sans aucune préparation ni mesures d’accompagnement, ce qui entraine une pression importante sur les ressources et services déjà insuffisants de la zone.

Les acteurs humanitaires dont les agences membres du système des Nations Unies, quelques ONG internationales et des ONG locales apportent l’assistance aux hommes et femmes déplacés mais leur capacité reste limitée en raison de problème d’accessibilité lié à la sécurité et de l’afflux régulier des populations déplacées depuis juillet 2015.
Read More...

Ete – advancing girls’ access to quality education project, 2010

This project was designed to respond to social - cultural problems (including barriers to education ... Read More...

Case study – girls workload study 2011

The study was designed to better understand the predictors of increased workload; parental perceptio... Read More...

Filter Evaluations

Clear all