French

RAPPORT EVALUATION FINALE INTERNE. PROJET RAPPORT EVALUATION FINALE INTERNE. PROJET SOUTENIR LA RELANCE ECONOMIQUEET RENFORCER LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS LES MENAGES VICTIMES DE LA CRISE DES GROUPES ARMES DANS LA PROVINCE DU LAC TCHAD. ERSFS

Le projet « Soutenir la relance économique et renforcer la sécurité alimentaire dans les ménages victimes de la crise des groupes armés dans la Province du lac Tchad (ERSFS) » a été mis en œuvre dans la province du Lac Tchad, département de FOULI, MAMDI et KAYA. Il a été entièrement financé par le gouvernement Tchèque. Cette évaluation finale interne révèle les éléments suivants les principaux critères de l’évaluation que sont : sa pertinence, son efficience, son efficacité, ses impacts et sa durabilité.

Impacts
• 82% des ménages appuyés ont amélioré leur score de consommation alimentaire suite à l’action ;
• 100 bénéficiaires sont formés sur les risques liées à la migration en Europe
• 375 femmes appuyées par le projet développent des Activités Génératrices de Revenus (AGR) ;
• 250 ménages ont bénéficié de cash pendant la période de soudure (juillet, aout et septembre) pour un montant total de 45000 XAF soit 15000 XAF par ménage et par mois.
• Un montant total de 11.250.000 XAF a été injecté en cash pour favoriser l’accès aux marchés en faveur de ménages pauvres pendant la période de soudure ;
• 77% des ménages touchés par le projet ont pu satisfaire leur besoin alimentaire grâce au cash reçu ;
• La durée des stocks de denrées de première nécessité détenus par les ménages pour leur propre consommation a augmenté de 4 mois ;
• 200 ménages ont été appuyés à reconstituer leur cheptel animal avec 600 sujets soit 3 petits ruminants pour un ménage. Un montant total de 10.500.000 XAF a été injecté pour l’acquisition de ruminants pendant cette foire ;
Read More...

Étude sur les filières porteuses des communes de Beaumont, Jérémie et Roseaux

Diagnostic & Development Group S.A. (DDG) a été recruté par CARE Haïti pour réaliser une étude sur les filières porteuses dans les communes de Jérémie, Beaumont et Roseaux, dans le cadre du projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire, au Renforcement Agricole et à l’Amélioration Nutritionnelle dans la Grand’Anse (ASARANGA), implanté par CARE, Action Aid Haiti (AAH) et Konbit Peyizan Grandans (KPGA).
Une approche mixte, c’est-à-dire combinant des techniques de collecte de données quantitatives et qualitatives, a été adoptée pour réaliser l’étude. En plus de données secondaires, essentiellement obtenues dans des rapports d’études pertinentes, des données primaires ont été collectées, au cours des mois de juillet et août 2019, via une enquête de ménages, un inventaire d’associations et de coopératives, une enquête de marché, des groupes de discussion avec des planteurs et des entrevues individuelles avec des représentants d’institutions financières dans les trois communes d’intérêt.
Nous avons étudié huit filières pour les sections communales cibles des communes de Jérémie, de Roseaux et de Beaumont. Il s’agit des produits vivriers igname, manioc, banane et le haricot ; le maïs, l’arachide et deux filières d’exportation traditionnelles : le café et le cacao. Le processus de sélection a tenu compte du nombre de planteurs qui pratiquent ces cultures, de l’importance de la filière dans la sécurité alimentaire et l’environnement et enfin de leurs potentiels de revenu. Read More...

Rapport Etude de Base ASANGARA

Situé dans la pointe Sud ’Ouest d’Haïti, le département de la Grand ‘Anse est exposé aux risques de sécheresse, d’inondation, de glissement de terrain et de tremblement de terre4. Il a été frappé par la sécheresse de 2015/2016, fortement dévasté par l’ouragan Matthew de catégorie 4 en octobre 2016 et également affecté par les intempéries d’avril/mai 2017.

C’est dans ce contexte d’insécurité alimentaire aigue, de catastrophes répétées, de problèmes nutritionnels et d’insécurité économique que le consortium composé de CARE, AAH et KPGA vont débuter avec le projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire, au Renforcement Agricole et à l’Amélioration Nutritionnelle dans la Grande-Anse (ASARANGA) au niveau des communes de Beaumont, de Jérémie et de Roseaux.

Le projet ASARANGA a pour objectif principal de contribuer à l’augmentation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des groupes vulnérables affectés par le passage de l'ouragan Matthew dans les communes de Jérémie, Beaumont et Roseaux. Read More...

CARE HAITI RAPPORT EVALUATION FINALE EGRA: Projet Haïti Gagne: Lire, Ecrire et Réussir

Cette évaluation est la troisième, en trois ans, menée par le staff du projet. Cette dernière, à l’instar des précédentes, avait pour objectif d’évaluer d’une part les compétences en lecture et écriture des élèves particulièrement ceux des deux premières années du cycle fondamental, d’autre part, la relation entre l’environnement immédiat (Ecole, maison) de l’élève et ses compétences de base.

L’évaluation a été conduite entre mai et juin dans 40 sur les 53 écoles partenaires du projet dont 20 écoles dans le Nord et 20 écoles dans le Sud’ Est. Elle a été réalisée auprès des élèves des trois premières Classes du fondamental. La troisième année a été ajoutée juste à titre de comparaison mais ne figure pas parmi les indicateurs prioritaires du projet. Read More...

Rapport de la revue interne-Projet de Recherche-Développment pour la Sécurité Alimentaire et l’ Adaptation au Changement Climatique

L’objectif stratégique du projet REDSAACC vise à appuyer les efforts du gouvernement dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en contribuant à mettre les populations Nigériennes à l’abri de la famine et à leur garantir les conditions d’une pleine participation à la production nationale et à l’amélioration de leurs revenus.

L’objectif global de cette revue interne est de montrer et mesurer les changements opérés du fait des actions du projet REDSAACC à travers l’évaluation des effets/impacts de la mise en œuvre de l’approche du projet dans le transfert des technologies et le partage des innovations locales pour une adaptation des systèmes de production agricole aux changements climatiques. Read More...

Global Mapping Study on Gender Based Violence

Global Mapping Study on GBV. Led by CARE and ActionAid as co-leads of the task team the purpose of this study was to examine existing evidence around the issue of localization within the context of GBV prevention, response and coordination initiatives in humanitarian contexts. The study also sought to gather field perspectives on the state of GBV localization, and to examine the degree to which the global commitment to localization within the context of the humanitarian GBV sector has been operationalized.

Data was collected from a range of stakeholders participating in GBV coordination, including GBV Sub-Cluster Coordinators, representatives from local and/or women-led organizations, staff from national and international non-governmental organizations (NGOs) along with global leaders engaged in the localization debate. In line with the GBV AoR’s mandate, the primary focus of this study was on settings involving internally-displaced persons.

The final report is comprised of the following three documents:
- Summary Report (English, Arabic, French, Spanish, Bahasa, and Bengali)
- Full Report: The full report contains a detailed description of the study’s background, methodology, findings, and recommendations, and provides a comprehensive presentation of the data gathered through this research along with implications for future action. (Link here: http://www.careevaluations.org/evaluation/gbv-localization-mapping-study/)
- Appendix of Tools and Guidance: The appendix of tools and guidance serves as a companion document to both the summary and full versions of the report, and provides an overview of existing resource materials that have been developed pertaining to GBV localization. Read More...

PROGRAMME DE GESTION EQUITABLE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE RENFORCEMENT DE LA SOCIETE CIVILE: PROGRESS III

La troisième phase du Programme de Gestion Equitable des Ressources Naturelles et de Renforcement de la Société civile au Niger, PROGRESIII/JIMIRI financée par CARE Danemark, intègre les leçons et bonnes pratiques de PROGRES II et prend en compte les évolutions des approches et concepts de développement ainsi que les évolutions de contextes internes et externes du Niger, de CARE et des bailleurs institutionnels comme DANIDA. Elle met l’accent sur le pastoralisme à travers le renforcement de société civile pastorale, le plaidoyer, la résilience, le genre et la jeunesse liée aux aspects de migration.
Ce programme contribuera aux objectifs de la stratégie 2020 de CARE, aux ODD et de plan stratégique pluriannuel de CARE Niger. Le PROGRESIII/JIMIRI contribuera aux trois goals programmatiques de CARE Niger, dont majoritairement au (i) programme Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SAN), au (ii) programme Leadership et Empowerment des Femmes des Filles et des jeunes (LEFFJ) et à (iii) la Coordination humanitaire.
Read More...

Rapport d’evaluation Finale du Projet de Soins de Sante Primaire et Protection/VBG

Le projet soins de santé primaires et protection VBG est un projet qui vise à fournir des soins de santé primaires d'urgence et une réponse à la violence sexiste aux communautés déplacées et hôtes avec un meilleur accès aux soins de santé primaires, dans les zones de santé de BUTEMBO et LUBERO, il comprend un volet accès à la réponse à la violence basée sur le genre, ainsi qu'à des messages sur la prévention des IST et des grossesses non désirées, la prévention de la violence sexiste, l'information et la prévention en matière de Santé Sexuelle et Reproductive, maladies d'origine hydrique, y compris la prévention du choléra.

Tous les indicateurs tel que défini dans le projet ont fait l’objet d’une analyse triangulée qui a permis de mettre en exergue l’état actuel (final) de chaque indicateur dans la zone de mise en oeuvre du projet comparativement à l’état initial des indicateurs lors de l’évaluation de base.

Ainsi dans le premier out come, soutient au système de santé, il a été constaté que toutes les structures ciblées par le projet ont été appuyées lors de la mise en oeuvre du projet, il s’est remarque une augmentation des consultations curatives à hauteur de 121667 grâce à l’appui accordé par le projet OFDA dans les différentes structures sous appuie, une réhabilitation de 6 structures et deux BCZS dans les deux zones de santé a été possible grâce à l’appui du projet, mais aussi une augmentation significative dans le rapportage des données épidémiologiques qui est passé de 83% lors de la Baseline à 93.1% après la mise en oeuvre du projet. Cette performance a été possible grâce à l’appui apporté par le projet à travers le renforcement des prestataires des soins de santé et des volontaires communautaires sur la surveillance et le rapportage des maladies communautaires.

Dans le deuxième out come, Santé de la reproduction, il a été constaté que toutes les structures ont connu une baisse de fréquentation de CPN, CPON et CPS suite à la situation de la MVE qui se vie dans les deux zones de santé, certaines structures ont été contraints à une fermeture temporaire suite au vandalismes des infrastructures sanitaires par la population de ces aires de santé ( environnement sanitaire dégradé, biens des FOSA saccagé , certaines structures brulés) résultats de la méfiance qu’à la population pour la riposte à la MVE, cela a fait que certaines femmes ne fréquentes plus le CPN et CPON et se fassent à coucher à la maison de la manière traditionnel au risque de mettre leur vie en péril.

Dans le troisième out come, maladies communicables, les structures ont rapporté une augmentation des cas des diarrhées, paludismes, IRA, cette augmentation est due au fait qu’à travers les sensibilisations faites à travers les activités du projet, et le renforcement des capacités des volontaires communautaires sur la surveillance communautaire (identification et rapportage des maladies communautaires courantes) plusieurs cas ont été rapporté et prise en charge dans les 22 structures appuyées dans les 2 zones de santé.

Dans le quatrième out come, (santé communautaire ; les résultats issus de cette enquête montrent que là plus part des RECOs identifiées ont été formé et sensibilisé sur la surveillance communautaire à travers plusieurs formations sur la prise en charge des maladies communautaires courantes, et à travers plusieurs dialogues communautaires Read More...

Enquête Mid-line du projet Initiative Maman Lumière II de CARE Niger

CARE Niger dans le cadre de son programme d’appui aux efforts du gouvernement dans développement économique et social des Nigériennes et Nigériens à négocier et acquérir un financement du Ministère des Affaires Etrangères du Royaume de Luxembourg pour dérouler des actions devant contribuer à améliorer l’état sanitaire et nutritionnel des enfants pendant leurs 1000 premiers jours dans les régions de Zinder et Maradi à travers le projet dénommé « Maman lumière II » pour une période de 36 mois allant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019.
Dans la mise en oeuvre de ce projet, CARE Niger en conformité avec sa stratégie de renforcement de la société civile et ses principes programmatiques notamment celui axé sur le travail avec les autres, oeuvre avec l’ONG FORSANI « Forum Santé Niger » en tant que partenaire de mise en oeuvre sur le terrain. Read More...

Etude de base de l’Initiative Maman Lumière II de CARE Niger

L’enquête Maman Lumière a eu lieu du 14 au 27 octobre (conduite par sept (7) équipes de collecte dans la zone d’intervention du projet notamment dans les districts de Mirriah (Dogo et Droum) et Madarouumfa (Gabi et Safo). Elle vise à établir une situation de référence sur les indicateurs d’effets et d’impact du projet. Ce qui permettra d’apprécier, à d’autres étapes de la vie du projet, les changements intervenus dans les conditions de vie des bénéficiaires notamment en matière de lutte contre la malnutrition des enfants de moins de cinq (5) ans.
La méthodologie utilisée pour cette étude est basée sur un sondage par grappe à deux (2) degrés et de type panel. Les populations cibles sont définies selon les modules: les enfants de 6 à 59 mois et les femmes de 45 à 49 pour l’anthropométrie, les enfants de 0 à 23 mois pour l’ANJE, les enfants de 0 à 11 mois pour la vaccination. La collecte des données a été effectuée sur des tablettes avec l’application ODK (Open Data Kit). Au total, 78 villages ont été consernés par la collecte des données.
Principaux résultats
Read More...

Filter Evaluations

Clear all