Niger

Baseline Study of the Resilience Food Security Activities (RFSAs) in Niger

This report is a baseline study of three Resilience Food Security Activities (RFSAs) funded by the United States Agency for International Development (USAID) Bureau for Humanitarian Assistance (legacy Office of Food for Peace [FFP] in Niger. Part of the Resilience in the Sahel-Enhanced (RISE) initiative, the RFSAs in Niger are: Girma in the Zinder region, implemented by Catholic Relief Services; Hamzari in the Maradi region, implemented by CARE; and Wadata in the Zinder region, implemented by Save the Children. The RFSAs aim to address critical challenges in food security, nutrition, and poverty, and to improve the resilience of households and communities. The baseline study included a representative population-based survey (PBS) of 2,325 households (775 households per RFSA area). Data collection was scheduled for May–April 2020 but due to the COVID-19 pandemic fieldwork was suspended until local regulations and conditions indicated that face-to-face interviewing could safely resume with COVID-19 mitigation procedures in place. The survey was conducted in September 2020 and ended at the start of the harvest period in October 2020. The sample was selected using a multi-stage clustered sampling design to provide a statistically representative sample of the three RFSA areas. The questionnaire was streamlined from the standard FFP questionnaire for a non-permissive environment. Estimates of impact-level indicators pertaining to poverty and anthropometry were expected to be derived from the RISE II baseline survey, scheduled to take place a few months after the RFSA baseline survey. Read More...

Climate Learning and Advocacy for Resilience (CLAR) Programme

Climate Learning and Advocacy for Resilience (CLAR) was a CARE Denmark global programme that during the years 2018-2021 provided technical support to CARE country programmes. The overall objective of CLAR was “Adaptive capacity and resilience of vulnerable communities to climate change impacts, risks and uncertainties has increased.” The programme had three interrelated specific objectives, focusing on (1) demonstrating good practice, innovation and impact in climate resilience, and generating new evidence and learning, (2) improving capacity and influence among CSOs and networks on global and national policies, plans and projects on climate change adaptation and finance, and (3) strengthening of climate knowledge brokering for multi-stakeholder, cross-discipline and South-South learning and coordination.
The intention with CLAR was to link practical approaches and outcomes in climate change adaptation work with influencing policy and planning processes, in particular national adaptation plans (NAPs) and finance. CLAR was to add value to CARE country programmes through the provision of technical support for integration of climate change adaptation implementation as well as cross-country learning and knowledge sharing. CLAR targeted both local, national, and global policy spaces to promote pro-poor, equitable and effective adaptation policies, and mechanisms. Through the Southern Voices on Adaptation (SVA) advocacy community of practice, CLAR supported the sharing of experiences and best practices in different contexts on how to influence adaptation policies and adaptation finance. Read More...

Gender analysis on sexual and reproductive health Niger – Maradi

L’objectif de cette analyse est de donner des recommandations pour la conception des activités du projet afin de garantir que l’intervention s’inscrive dans le «Do no harm» (Ne pas causer des préjudices), et prenne en compte les raisons et les influences les plus profondes sur les comportements et les choix des personnes.
Le consortium en charge du projet représente un partenariat pionnier qui testera des approches innovantes, durables et évolutives pour atteindre certains des groupes les plus marginalisés du monde avec des services complets relatifs à la santé et aux droits sexuels et reproductifs (SDSR). Face aux chocs permanents auxquels sont confrontés les groupes vulnérables dans les milieux fragiles et affectés par le changement climatique, cette approche globale du projet ASPIRE est fondée sur un cadre de résilience. Alors que le monde en développement est de plus en plus touché par le changement climatique et les crises humanitaires, le renforcement de la résilience devient une priorité essentielle si l’on veut permettre aux groupes vulnérables de s'adapter et de mener une vie saine et épanouie, dont l'accès à des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) de qualité est une composante essentielle. Read More...

Analyse du genre, avec un focus en particulier sur les violences basées sur le genre: Diffa, Niger

La présente étude genre mettant un focus particulier sur les Violences Basées sur le Genre (VBG) s’inscrit dans la mise en œuvre du projet bilatéral MARTAWA ZUROMAYE au Niger et au Nigeria: “ visant à renforcer les efforts centrés sur les survivants et informer pour prévenir et répondre , aux Violences Basées sur le Genre (VBG), en particulier les Mutilations Génitales Féminines et ou l’Excision (MFG/E) et le mariage d’enfant et ou forcé (MEF) dans les communautés touchées par les conflits et l’extrémisme violent dans l’Est du Niger et le nord e du Nigeria».
L’étude a combiné la méthode quantitative, probabiliste auprès des ménages à celle non probabiliste et qualitative à travers les focus groupes et des entretiens auprès des informateurs clés (chef de villages et ou quartiers, leaders d’associations de femmes, et jeunes, leaders religieux, leaders d’associations de professionnels, services techniques impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale Genre du Niger, etc.). La combinaison de ces deux approches a permis de mesurer l’ampleur du phénomène et d’en déterminer des causes et conséquences sous-jacentes.
Les résultats de l’étude révèlent que le phénomène des VBG à l’instar de toutes les régions du Niger est une réalité dans la région de Diffa et particulièrement dans les six communes d’intervention du projet. La particularité de cette région est liée à la crise humanitaire en cours qui a aggravé certaines violences et fragiliser davantage les mécanismes de réponses existants.
Les réponses à la question qui porte sur les VBG montrent que la résolution de ces cas est plus du ressort des mécanismes communautaires traditionnels ou familiaux que du système de protection formel.
Read More...

PROMEESSIII

L’intervention du PROMEESS III est soutenue par l'analyse genre détaillée en tenant compte des spécificités des participants en termes des différents besoins, rôles, relations, risques de protection dynamiques de pouvoir entre les femmes/hommes/filles/garçons. Read More...

Rapport d’évaluation finale du projet : Préserver la Dignité et Réduire les Souffrances des personnes affectées par les effets des mouvements de population dans la commune de N’guigmi II

Le projet PREDIRES II a été mis en de Septembre 2019 à Août 2020. Il est axé sur les volets sécurité alimentaire, Violence basée sur le genre et la santé sexuelle reproductive. Le projet a touché 500 ménages vulnérables issus de 9 villages de la commune de N’guigmi. Les activités réalisées vont de la mise en place et formation des structures communautaires de protection et VBG, des pairs éducateurs sur IST/VIH/SIDA à l’appui alimentaire et une mise en place, formation et appui en cash pour AGR des groupements MMD.
Pour mieux évaluer la pertinence, l’efficacité, l’efficience et l’impact du projet, une évaluation finale a été faite, objet du présent rapport. L’évaluation a été conduite en interne et le plus simplement possible par le chef de projet. L’exercice a été guidé par 05 questions d’évaluation avec un certain nombre de sous-questions. Les méthodes de collectes ont été une revue documentaire du projet et une étude qualitative (enquête des connaissances, d’attitudes et des pratiques). Pour cette dernière, des entretiens de groupe ont été menés avec des hommes (jeunes et adultes) et femmes (jeunes et adultes). Les données ont été collectées par une équipe externes dans 3 villages d’intervention du projet. Le projet est à 63% du taux de consommation en Juillet 2020. [14 pages] Read More...

Response to the Influx of refugees and returnees from Niger in Diffa Region

Les refugiés et les retournés sont arrivés au Niger par vagues de 20 à 30 personnes selon les moyens de transport disponibles. Généralement le départ de la zone d’origine est précipité du fait d’une explosion de violence avec des attaques meurtrières, des incendies de villages entiers et des exactions. Une fois sortis des zones de violence ouverte, les 1ers regroupements se font dans des auto-gares formelles ou informelles. Certaines familles passent des jours et des nuits cachées dans la brousse, privées de nourriture et d’eau avant de trouver un moyen de transport. C’est généralement à l’arrivée sur les 1ers sites de destination qu’on commence à rechercher sur-place, des parents ou des connaissances susceptibles d’offrir un hébergement. Certaines personnes déplacées ne trouvent pas immédiatement leurs parents ou leurs connaissances et passent des jours et des nuits d’incertitude dans les autos gares. Les familles d’accueil sont généralement le premier soutien aux retournés et refugiés. Aucun accueil ou appui des acteurs humanitaires ou du gouvernement n’est disponible dès les 1ers jours d’arrivée des personnes déplacées. Ce sont donc les familles d’accueil qui offrent abris, vêtements, couchettes/nattes, nourriture et 1ers soins. Les premiers moments de détresse passés, les personnes déplacées cherchent une maison à louer ou en prêt selon leurs moyens. Cette situation fait qu’il y a des refugiés et retournés qui sont soit dans des familles d’accueil, soit relogés dans des maisons prêtées soit relogés dans des maisons louées.
Report #1 is 6 pages long.
Report #2 is 11 pages long. Read More...

GEWEP II: Gender Equality and Women’s Empowerment Programme II Final Report

GEWEP II works with and for poor and vulnerable women and girls. More than 8 160 000 women and girls live in our programme areas, and the end programme target is to directly work with 1 022 200.
The main impact is through Village Savings and Loan Associations (VSLAs). The VSLA model came out of a pilot in Niger in the early 90s. Nearly 30 years later, there are more than 6.7 million VSLA members across the globe. Other organisations and governments have adopted CARE’s model, thereby multiplying impact. GEWEP continued to scale up VSLAs, and advocated for governments to recognize the model. The Governments of Burundi, DRC, Niger and Rwanda all recognize the important contribution of VSLAs to women’s economic empowerment, manifested within national strategies, policies and funds.
Women’s economic empowerment opens up for women’s participation. GEWEP supported women to come together and find confidence and common cause through VSLAs. We find VSLA women who actively participate in decision-making in formal structures, and who manage to stay there despite resistance from some men. This is the main success for women’s participation, across countries.
The shrinking space for civil society remains the most difficult challenge. In all countries, CARE’s main approach was to maintain good relations with those that are directly engaging with the field of women’s rights or who control the implementing areas or relevant political processes. This approach was successful in terms of preserving enough working space for CARE, GEWEP partners and other civil society actors working in the same field. Read More...

Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA)

Le Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA) est mis en oeuvre pour opérationnaliser la composante 2 du Programme Régional de Dialogue et d'Investissement pour le Pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest (PREDIP). Le PREDIP est conçu dans une approche régionale avec un objectif général de renforcer la contribution du pastoralisme et de la transhumance transfrontalière à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au développement socioéconomique équitable et à l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest.
PRODIATA a pour objectif général de contribuer à long terme à faciliter une transhumance transfrontalière apaisée et à améliorer la nutrition des populations côtières et pastorales. L’objectif spécifique du projet est d’impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux en réduisant les risques de conflits et en améliorant la sécurité alimentaire. De façon spécifique, le projet viser à impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des
ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux pour une réduction des risques de conflits et l’amélioration de la sécurité alimentaire. Read More...

Learning from Youth in West Africa in COVID-19

In July 2020, volunteers from the West Africa CARE Youth Network decided to learn more about what young women and men are experiencing in COVID-19, and how that should shape CARE’s response and our advocacy interests. This team interviewed 128 young people between the ages of 15 and 35 in 8 countries. 86 of the young people (67%) were young women. Volunteers used Whatsapp messages, phone calls, and recorded interviews to let young people tell their own stories. With a few guiding questions, and using ONA as a platform to structure and analyze the responses, the team has been able to see regional trends and individual stories that must shape humanitarian response to COVID-19 and recovery efforts in way that include young people—especially young women, meet their needs, and value their voices and leadership.

Interviewers had a set of questions from CARE’s Rapid Gender Analysis toolkit, where they asked young people about the biggest impact COVID-19 has in their lives, their biggest need right now, how they are responding to COVID-19, and what are their hopes for the future. Listening to their answers, interviewers categorized the responses based on a pre-set list of options also from the RGA toolkit.
Read More...

Filter Evaluations

Clear all